««« Pan »»»

« Pan » dans :
Jo­delle
1575
~ Ton Neptun mon binet

~#~














 

Pan. Cornu, monta­gnard ou mon­ta­gner, arca­dien, dieu des bergers, fores­tier, pied de bouc, l’effroi des dryades, rustique, double-corne, boca­ger, chèvre-pied, arca­dique, dieu des pasteurs, ména­lien, sauvage, bouquin, rouge, peureux, léger, champêtre, lycéan, pelu, vaga­bond, folâtre, agreste, flageo­leur.

Les poètes feignent que Pan fut dieu des bergers, voire de tout le monde, le peignant en telle manière qu’il rapporte au Soleil, à la Lune, à l’air, et à ce qui est conte­nu sous la voûte du ciel. Ils disent aussi qu’il naquit de la semence des courti­seurs de Péné­lope, et que premier il inven­ta le flageo­let.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 190r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_386_387]
(texte modernisé).

[Panique. Fureur, terreur.]

[Voir aussi Dryades, Faunes, Hama­dryades, Satyres, Sylvains et Pindare.]






















«««  #  »»»

Pan. Cornu, montai­gnart ou mon­tai­gner, arca­dien, Dieu des bergers, fores­tier, pied de bouc, l’effroi des dryades, rustique, double-corne, bocager, cheure-pied, arca­dique, dieu des pasteurs, mena­lien, sauuage, bouquin, rouge, paoureus, leger, champestre, lycean, pelu, vaga­bond, folastre, agreste, flageol­leur.

Les poëtes feignent que Pan fut Dieu des bergers, voire de tout le monde, le peignant en telle maniere qu’il rapporte au Soleil, à la Lune, à l’air, & à ce qui est conte­nu soubs la voute du ciel. Ils disent aussi qu’il nasquit de la semence des courti­seurs de Pene­lope, & que premier il inuen­ta le flageo­let.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 190r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_386_387]
(texte original).

[Panique. Fureur, terreur.]

[Voir aussi Dryades, Faunes, Hama­dryades, Satyres, Syluains et Pindare.]