««« majes­té »»»

« majes­té » ou « Majes­tés » dans :
Bu­gnyon
1557
~ Quand je la vois…
Du Buys
1585
~ De notre Odet…
Le Gay­gnard
1585
~ Comme en un beau Parterre…
Las­phrise
1597
~ Madame fit emprunt…
d’Aubi­gné
[1874]
~ Piéça ton natu­rel…

~#~














 

Majesté. Royale, au­guste, su­prême, haute, di­vine, im­pé­rieuse ou im­pé­riale, grave, sa­crée, vé­né­rable, cé­sa­rée, su­blime, re­dou­table ou re­dou­tée, ex­cel­lente, sainte, grande, puis­sante, sou­ve­raine, ré­vé­rée.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 155r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_316]
(texte modernisé).






















«««  #  »»»

Maiesté. Roiale, au­guste, su­preme, haute, di­uine, im­pe­rieuse ou im­pe­riale, graue, sa­cree, ve­ne­rable, ce­sa­ree, su­blime, re­dou­table ou re­dou­tee, ex­cel­lente, sainte, grande, puis­sante, sou­ue­raine, re­ue­ree.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 155r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_316]
(texte original).