Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« juillet »»»

« juillet » dans :
Gadou
1573
~ On entend, en hiver…

~#~














 

Juillet. Alté­ré, chaleu­reux, esti­val, ardent, enflam­mé.

C’est le nom d’un des mois de l’année, qui fut ainsi nommé en l’honneur de Jules César, lequel y naquit. Aupa­ra­vant il était appe­lé Quintil.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 141r° [Gallica, N0050715_PDF_288]
(texte modernisé).

[Voir aussi Canicule.]

[Voir aussi janvier, février, avril, mai, septembre, no­vembre, décembre.]























Iuillet. Alte­ré, chaleu­reus, esti­ual, ardent, enflam­mé.

C’est le nom d’vn des mois de l’annee, qui fut ainsi nommé en l’honneur de Iule Cesar, lequel y nasquit. Aupa­ra­uant il estoit appel­lé Quintil.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 141r° [Gallica, N0050715_PDF_288]
(texte original).

[Voir aussi Canicule.]

[Voir aussi ianuier, feburier, apuril, mai, septembre, no­uembre, decembre.]