Guy Le Fèvre de LA BODERIE (1541-1598)
Phébus, Peithon…
Anvers, Christofle Plantin, 1571.
svr les noms retovrnez de
M. Iean Vauquelin Sr. de la Frénaye
& de Damoyselle Anne de Bourgueuille son espouse :
Sonnet, en forme de Dialogue.

i.v.

Phébus, Peithon, Calliope, & Astrée
De raiz, de vois, de vers, & du droit saint,
M’ard, me polit, me delecte & m’attaint
Coeur, langue, oreille & l’Ame pénetrée,

a.d.b.

L’Amour, l’Honneur, Vertu, Grace sacrée
De feu, de port, de meurs, & de beau teint
M’échaufe, m’orne, & m’illustre & me peint
Sein, Corps, Esprit & Face qui t’agrée.

i.v.

Mon grand Dauid i’entonne en ma vois nette:

a.d.b.

Tes vers i’anime auec mon Epinette.

i.v.

Ma plume peint le grand Peintre admirable.

a.d.b.

Ie puis l’éguille, & la plume employer.

i.v.

I’ayme ton Myrthe. a.d.b. Et moy ton verd Laurier.

i.v.

liev n’ai qv’a vne, a.d.b. en vn diev gre lovable.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

svr les noms retovrnez de
M. Iean Vauquelin Sr. de la Frénaye
& de Damoyselle Anne de Bourgueuille son espouse :
Sonnet, en forme de Dialogue.

i.v.

Phébus, Peithon, Calliope, & Astrée
De raiz, de vois, de vers, & du droit saint,
M’ard, me polit, me delecte & m’attaint
Coeur, langue, oreille & l’Ame pénetrée,

a.d.b.

L’Amour, l’Honneur, Vertu, Grace sacrée
De feu, de port, de meurs, & de beau teint
M’échaufe, m’orne, & m’illustre & me peint
Sein, Corps, Esprit & Face qui t’agrée.

i.v.

Mon grand Dauid i’entonne en ma vois nette:

a.d.b.

Tes vers i’anime auec mon Epinette.

i.v.

Ma plume peint le grand Peintre admirable.

a.d.b.

Ie puis l’éguille, & la plume employer.

i.v.

I’ayme ton Myrthe. a.d.b. Et moy ton verd Laurier.

i.v.

liev n’ai qv’a vne, a.d.b. en vn diev gre lovable.

 

En ligne le 06/11/05.
Dernière révision le 10/04/19.