Guillaume DES AUTELS (1529-1581)
Jadis d’amour…
Lyon, J. de Tournes et G. Gazeau, 1551.

«««

textes de
Des Autels

»»»


«««

dispo­si­tion de la
recol­lec­tion
(vers 1-11 → 14)

»»»


 

les cités des plus grands poètes : Athènes, Rome, Florence, Lyon

 

De la force d’Amour, aux Poètes.

Jadis d’amour le sujet tant louable
Pour la beauté querelleuse d’Hélène,
Des vers sortir fit de la Grecque veine,
Qui jusqu’ici triomphe sans semblable.

L’espoir trompé de Dido misérable
Le style enfla de la Muse Romaine :
Et Laure peinte en beauté plus qu’humaine
Rend le Poète Étrusque émerveillable.

La France jà fière de sa Délie
Se vante d’être égale à l’Italie,
Oyant chanter si haut d’Amour les peines.

Mais quand l’instinct des Muses tel j’aurais
Que j’ai d’Amour, Montcenis tu ferais
Taire Lyon, Florence, Rome, Athènes.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

De la force d’Amour, aux Poètes.

Jadis d’amour le sujet tant louable
Pour la beauté querelleuse d’Hélène,
Des vers sortir fit de la Grecque veine,
Qui jusqu’ici triomphe sans semblable.

L’espoir trompé de Dido misérable
Le style enfla de la Muse Romaine :
Et Laure peinte en beauté plus qu’humaine
Rend le Poète Étrusque émerveillable.

La France jà fière de sa Délie
Se vante d’être égale à l’Italie,
Oyant chanter si haut d’Amour les peines.

Mais quand l’instinct des Muses tel j’aurais
Que j’ai d’Amour, Montcenis tu ferais
Taire Lyon, Florence, Rome, Athènes.

 

En ligne le 20/02/20.
Dernière révision le 20/02/20.