Philippe de MALDEGHEM (1547-1611)
Mettez-moi où Phébus…
Douay, François Fabry, 1606.

Mettez moy ou Phœbus les fleurs & l’herbe tue,
Ou là ou par la glace & neige il est vaincu:
Mettez moy ou son char est moins chargé de feu,
Ou d’ou qu’il vient, ou là, ou nous perdons sa veue.

Mettez moy en fortune ou haute ou incognue,
A l’air doux & serain, au sombre & corrompu:
Mettez moy à la nuit au iour court, au parcreu
Mettez moy grise aiant la ioue ou toute nue,

Mettez moy en la terre ou en vn lac sans fond
Au ciel, sur vn mont haut, ou en vn val profond,
Et que l’ame sans corps i’aye, ou bien au corps iointe.

Mettez moy en renom obscur ou loin cognu,
Ie seray, ie viuray ainsi que i’ay vescu,
Suiuant de mes souspirs ia tri-lustres la pointe.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Mettez moy ou Phœbus les fleurs & l’herbe tue,
Ou là ou par la glace & neige il est vaincu:
Mettez moy ou son char est moins chargé de feu,
Ou d’ou qu’il vient, ou là, ou nous perdons sa veue.

Mettez moy en fortune ou haute ou incognue,
A l’air doux & serain, au sombre & corrompu:
Mettez moy à la nuit au iour court, au parcreu
Mettez moy grise aiant la ioue ou toute nue,

Mettez moy en la terre ou en vn lac sans fond
Au ciel, sur vn mont haut, ou en vn val profond,
Et que l’ame sans corps i’aye, ou bien au corps iointe.

Mettez moy en renom obscur ou loin cognu,
Ie seray, ie viuray ainsi que i’ay vescu,
Suiuant de mes souspirs ia tri-lustres la pointe.

 

En ligne le 16/06/09.
Dernière révision le 01/11/18.