Jean de LA JESSÉE (1551-?)
Le jeune Cerf navré…
Anvers, Christofle Plantin, 1583.

Le ieune Cerf nauré d’vne blessure freche,
Deuançant les Veneurs porte son trait meurtrier :
Et l’Oyseau de sa fin Chantre, Augure, & Courrier,
Alleché de ses chantz le trespas mesme alleche.

En Iuin la verte fleur deuient & morte, & seche :
La fontaine ruisselle à son bord nourrissier,
Le froidureus Serpent vit dans son chaud brasier,
Et la parolle fuit plus viste qu’vne fleche.

Ainsi tout Amoureux, & cent maus endurant,
Fuyard, plaintif, sec, moiste, embrasé, murmurant,
Ie cours, chante, fanis, escoule, ardz, & murmure.

Ie traine, dy, ressens, iette, chery, reçois,
Garrot, acord, langueur, onde, flamme, murmure,
En Cerf, Cygne, fleuron, eau, Salemandre, & voix.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Le ieune Cerf nauré d’vne blessure freche,
Deuançant les Veneurs porte son trait meurtrier :
Et l’Oyseau de sa fin Chantre, Augure, & Courrier,
Alleché de ses chantz le trespas mesme alleche.

En Iuin la verte fleur deuient & morte, & seche :
La fontaine ruisselle à son bord nourrissier,
Le froidureus Serpent vit dans son chaud brasier,
Et la parolle fuit plus viste qu’vne fleche.

Ainsi tout Amoureux, & cent maus endurant,
Fuyard, plaintif, sec, moiste, embrasé, murmurant,
Ie cours, chante, fanis, escoule, ardz, & murmure.

Ie traine, dy, ressens, iette, chery, reçois,
Garrot, acord, langueur, onde, flamme, murmure,
En Cerf, Cygne, fleuron, eau, Salemandre, & voix.

 

En ligne le 26/11/05.
Dernière révision le 03/02/19.