François de CHANTELOUVE (?-?)
Seine qui fais…
Paris, Nicolas Bonfons, 1576.

«««

textes de
Chante­louve

»»»


«««

dispo­sition du
pré­ambule
(vers 1-13)

»»»


«««

»»»


«««

propos :
les dou­leurs de l’amant

»»»

Seine qui fais par un cours tortueux,
Voir l’argent clair, de ta divine source :
Qui vas lavant d’une fuyarde course,
Du grand Paris les murs tumultueux.

Loire, le Loir, heureuses toutes deux,
L’une pour son Du Bellay, l’autre pource,
Qu’au grand Ronsard elle a eu sa ressource :
Contre l’oubli du Lèthe ténébreux.

Garonne, qui de loin son onde mène,
Rasant Toulouse, et Bordeaux plus hautaine,
Dordogne qui baigne mon champ natal,

L’Isle sa sœur, et l’Angoumoise Dronne,
Seine, Loir, Loire, et Garonne, et Dordogne,
L’Isle, et la Dronne, oyez mon triste mal.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Seine qui fais par un cours tortueux,
Voir l’argent clair, de ta divine source :
Qui vas lavant d’une fuyarde course,
Du grand Paris les murs tumultueux.

Loire, le Loir, heureuses toutes deux,
L’une pour son Du Bellay, l’autre pource,
Qu’au grand Ronsard elle a eu sa ressource :
Contre l’oubli du Lèthe ténébreux.

Garonne, qui de loin son onde mène,
Rasant Toulouse, et Bordeaux plus hautaine,
Dordogne qui baigne mon champ natal,

L’Isle sa sœur, et l’Angoumoise Dronne,
Seine, Loir, Loire, et Garonne, et Dordogne,
L’Isle, et la Dronne, oyez mon triste mal.

 

En ligne le 08/12/10.
Dernière révision le 15/05/16.