««« sœur »»»

« sœur » ou « sœurs » dans :
François Habert
1541
~ Recevez donc…
Le Caron
1554
~ Ni les honneurs…
Pas­quier
1555
~ Et de ses yeux…
Buttet
1561
~ Il était nuit…
Chante­louve
1576
~ Seine qui fais…
Hesteau
1578
~ Passants ne cherchez plus…
La Jessée
1583
~ Bienheureux l’an, et jour…
Joseph Du Chesne
1584
~ Que plutôt les Autans…
Bi­rague
1585
~ Plutôt les pâles Sœurs…
Las­phrise
1597
~ J’ai vu les belles fleurs…

~#~
















¶ « les pipeuses sœurs » (Le Caron) : les Sirènes
¶ « les bien-disantes sœurs » (Pasquier), « les huit sœurs de Thalie » (Lasphrise) : les Muses
¶ « les Bélides sœurs » (Hesteau) : les Danaïdes
¶ « les pâles Sœurs » (Birague) : les Parques
 

Sœur. Chère, natu­relle, propre, germaine, amiable. Le dimi­nu­tif Sœurette.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 247v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_501]
(texte modernisé).

[Déesse des chastes sœurs. Veste.]

[Nourris­son des neuf sœurs. Poète.]

[L’outil des neuf sœurs. Vers.]

[Sœur de Pâris. Cassandre.]

[Sœur de Phébus. Lune.]

[Sœur du Délien. Diane.]

[Sœurs aux yeux bruns, sœurs compagnes. Muses.]

[Sœurs meurtrières. Bélides.]

[Voir aussi frère.]






















«««  #  »»»

Sœur. Chere, natu­relle, propre, germaine, amiable. Le dim. Sœurette.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 247v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_501]
(texte original).

[Deesse des chastes sœurs. Veste.]

[Nourris­son des neuf sœurs. Poete.]

[L’outil des neuf sœurs. Vers.]

[Sœur de Paris. Cassandre.]

[Sœur de Phebus. Lune.]

[Sœur du delien. Diane.]

[Sœurs aux ïeus bruns, sœurs compagnes. Muses.]

[Sœurs meurtrieres. Belides.]

[Voir aussi frere.]