««« sœur »»»

« sœur » ou « sœurs » dans :
François Habert
1541
~ Recevez donc…
Le Caron
1554
~ Ni les hon­neurs…
Pas­quier
1555
~ Et de ses yeux…
Magny
1557
~ Amour a fait de moi…
Buttet
1561
~ Il était nuit…
Chante­louve
1576
~ Seine qui fais…
Hes­teau
1578
~ Ô vive et sainte flamme…
~ Passants ne cher­chez plus…
Du Monin
1582
~ Toujours le sein…
La Jessée
1583
~ Bienheureux l’an, et jour…
Joseph Du Chesne
1584
~ Que plutôt les Autans…
Bi­rague
1585
~ Plutôt les pâles Sœurs…
Las­phrise
1597
~ J’ai vu les belles fleurs…

~#~














¶ « les pipeuses sœurs » (Le Caron) : les Sirènes
¶ « les bien-disantes sœurs » (Pasquier), « les huit sœurs de Thalie » (Lasphrise) : les Muses
¶ « ces Sœurs […] qui s’efforcent d’un crible épuiser un ruisseau » (Magny), « les Bélides sœurs » (Hesteau) : les Danaïdes
¶ « sœurs qui dévidez le filet de mes ans » (Hesteau), « les pâles Sœurs » (Birague) : les Parques