««« cy­près »»»

« Cyprès » dans :
Nostre­dame
1608
~ Comme un peintre excel­lent…

~#~














 

Cyprès. Ver­doyant, im­mor­tel, me­nu, odo­rant, plu­to­nien, mor­tuaire, triste, in­cor­rup­tible, lar­moyant, fu­nèbre, tou­jours-vert, four­mi­lier, grand, fer­tile, ré­si­neux, can­dien.

L’île de Can­die est le vrai et propre pays des Cyprès, lequel ne peut venir ès lieux aqua­tiques. Il est fort fer­tile, car il porte trois fois l’an : Et comme il est tou­jours vert, son bois aussi ne perd ja­mais son odeur, et n’est sujet à pour­ri­ture. Les anciens l’avaient dé­dié à Plu­ton, et quand quelqu’un était mort, ils met­taient pour en­seigne au-devant de sa mai­son des branches de Cy­près : Même quand ils brû­laient le corps du mort, ils en­tour­naient tout le feu de Cy­près, afin que la puan­teur n’of­fen­sât les assis­tants.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 75r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_156]
(texte modernisé).

[Porte-cyprès. Éry­manthe, Ide.]

[Voir aussi arbre et buis, cèdre, châ­tai­gnier, chêne, cor­mier, fau, fou­teau ou hêtre, frêne, houx, lau­rier, myrte, noyer, oli­vier, oran­ger, orme, palme ou pal­mier, peu­plier, pin, sa­pin, saule…]


 

«««  #  »»»

Cyprés. Ver­doiant, im­mor­tel, me­nu, odo­rant, plu­to­nien, mor­tuaire, triste, in­cor­rup­tible, lar­moiant, fu­nebre, tous­iours-vert, four­mil­lier, grand, fer­tile, rai­si­neus, can­dien.

L’isle de Can­die est le vrai & propre païs des Cyprés, lequel ne peut venir és lieux aqua­tiques. Il est fort fer­tile, car il porte trois fois l’an : Et comme il est tous­iours vert, son bois aus­si ne pert ia­mais son odeur, & n’est suiect à pour­ri­ture. Les anciens l’auoient de­dié à Plu­ton, & quand quel­qu’vn estoit mort, ils met­toient pour en­seigne au deuant de sa mai­son des branches de Cy­prés : Mesmes quand ils brus­loient le corps du mort, ils entour­noient tout le feu de Cy­prés, afin que la puan­teur n’of­fen­çast les assis­tans.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 75r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_156]
(texte original).

[Porte-cypres [+portecypres]. Ery­manthe, Ide.]

[Voir aussi arbre et buys, cedre, chas­tai­gnier, chesne, cor­mier, fau, fou­teau ou hestre, fresne, houx, lau­rier, myrte, noier, oli­uier, oran­ger, orme, palme ou pal­mier, peu­plier, pin, sa­pin, saulle…]