««« sa­pin »»»

« sapins » ou « sapin » dans :
Hes­teau
1578
~ Toujours de Jupi­ter…
Certon
1620
~ Si vite par la plaine…

~#~














¶ « le sapin tabour­dé d’un Ouest incons­tant » (Certon) : le navire heur­té par le vent d’Ouest.
 

Sapin. Haut, lé­ger, om­breux, che­ve­lu, droit, lar­meux, odo­rant, mon­tueux, per­ru­qué, au­da­cieux, crê­pe­lu, ré­si­neux, om­brage des mon­tagnes, jau­nis­sant.

Cet arbre est des plus hauts et des plus droits de tous. On l’es­time gran­de­ment, étant propre à faire mai­sons, et an­tennes de na­vires, à cause de sa lé­gè­re­té.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 238v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_483]
(texte modernisé).

[Sapineux. Liban.]

[Voir aussi buis, cèdre, châ­tai­gnier, chêne, cor­mier, cy­près, fau, fou­teau ou hêtre, frêne, houx, lau­rier, myrte, noyer, oli­vier, oran­ger, orme, palme ou pal­mier, peu­plier, pin, saule…]


 

«««  #  »»»

Sapin. Haut, le­ger, om­breus, che­ue­lu, droit, lar­meus, odo­rant, mon­tueus, per­ru­qué, au­da­cieus, cres­pe­lu, re­si­neus, om­brage des mon­tagnes, iau­nis­sant.

Cet arbre est des plus hauts & des plus droits de tous. On l’es­time gran­de­ment, estant propre à faire mai­sons, & antennes de na­uires, à cause de sa le­ge­re­té.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 238v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_483]
(texte original).

[Sapineus. Liban.]

[Voir aussi buys, cedre, chas­tai­gnier, chesne, cor­mier, cy­prés, fau, fou­teau ou hestre, fresne, houx, lau­rier, myrte, noier, oli­uier, oran­ger, orme, palme ou pal­mier, peu­plier, pin, saulle…]