Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Olympe »»»

« Olympe » dans :
Desaurs
1589
~ Tertre jumeau…

~#~














 

Olympe. Grand, très-haut, clair, mont natal, atlan­tide, flamboyant, céleste, radieux, étoilé, porte-ciel, frondoyant, vaste, sublime, glacé ou glacial, porte-nue, suprême.

Olympe est une montagne si hautement élevée, que les habitants d’icelle l’appellent ciel : ce que font aussi les poètes, pour la même occasion. Hésiode dit qu’en ce mont les Muses ont été nées, et Pline dit que ce fut en Hélicon.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 183r° [Gallica, N0050715_PDF_372]
(texte modernisé).

[Olympien /-iennes. Jupin ou Jupiter, Muses.]

[Voir aussi Chimère, Éry­manthe, Ide, Rhodopé…]























Olympe. Grand, treshaut, clair, montnatal, atlan­tide, flamboiant, celeste, radieus, estoilé, porte-ciel, frondoiant, vaste, sublime, glacé ou glacial, porte-nuë, supreme.

Olympe est vne montagne si hautement esleuee, que les habitans d’icelle l’appellent ciel : ce que font aussi les poetes, pour la mesme occasion. Hesiode dit qu’en ce mont les Muses ont esté nées, & Pline dit que ce fut en Helicon.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 183r° [Gallica, N0050715_PDF_372]
(texte original).

[Olympien /-iennes. Iuppin ou Iuppiter, Muses.]

[Voir aussi Chimœre, Ery­manthe, Ide, Rhodopé…]