««« loyau­té »»»

« loyau­té » ou « loyau­tés » dans :
Ron­sard
1552
~ Un grand rocher…
Magny
1553
~ Plutôt la mer…
Baïf
1573
~ Jamais œil, bouche, poil…
La Jessée
1583
~ Si Borge vante…
Blan­chon
1583
~ Le Printemps gra­cieux… [strophe 11]
Bi­rague
1585
~ Plutôt les pâles Sœurs…

~#~














 

Loyauté. Ferme, incor­rup­tible, constante, féale ou fidèle, vraie, cordiale, sûre, conscien­cieuse, amiable ou amou­reuse.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 151v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_309]
(texte modernisé).

[Déloyal /-ale. Amou­reux ou amant, femme, Fortune, Ixion, Pâris, parjure, Térée, Thésée, trahi­son, trompe­rie.]

[Loyal /-ale. Ami, compa­gnon, époux, fidé­li­té, foi, mariage, serf, ser­vant ou ser­vi­teur.]






















«««  #  »»»

Loyauté ou Loiau­té. Ferme, incor­rup­tible, constante, feale ou fidele, vraie, cordiale, seure, conscien­tieuse, amiable ou amou­reuse.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 151v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_309]
(texte original).

[Desloial /-ale. Amou­reus ou aimant, femme, Fortune, Ixion, Paris [Pâris], pariure, Teree, Thesee, trahi­son, trompe­rie.]

[Loial /-ale. Ami, compa­gnon, espous, fide­li­té, foi, mariage, serf, ser­uant ou ser­ui­teur.]