««« Thé­sée »»»

« Thé­sée » dans :
La Jessée
1583
~ Qui comme une Ariane…
Las­phrise
1597
~ Non sans cause, Beauvais…

~#~














 

Thésée. Magna­nime, superbe, puissant, cruel, victo­rieux, parjure, vaillant, belli­queux, égide, déloyal, piéteux, ingrat, fausse-foi, cécro­pien.

Thésée fils d’Égée roi d’Athènes et d’Æthre fille de Pithée, après la mort de son père succé­da au royaume, et fit plusieurs actes vertueux, par lesquels il se rendit admi­rable. Premiè­re­ment il surmon­ta les Ama­zones, et emme­na leur reine Hippo­lyte, de laquelle il eut un fils portant ce même nom. Le roi de Thèbes Créon, fut par lui tué à cause qu’il déniait la sépul­ture aux corps morts en la guerre d’Arges. En Attique il accra­ven­ta un épou­van­table taureau, et par le conseil d’Ariane il défit le Mino­taure, et fit aussi mourir en Attique Sciron, Procuste et Sinis, tous trois brigands. Il vainquit les Centaures, et mit en son obé­is­sance les Thébains. Piri­thoé lui était si entier ami qu’eux deux ensemble descen­dirent aux enfers pour ravir Proser­pine. Quant est de sa mort on en parle trop diver­se­ment pour en remplir ce papier.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 261r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_528]
(texte modernisé).

[Théséan /-anne. Foi, Hippo­lyte.]

[Théséide. Démophoon, Hippo­lyte.]

[Voir aussi Hélène et Dédale, Minos, Pasiphe.]






















«««  #  »»»

Thesee. Magna­nime, superbe, puissant, cruel, victo­rieus, pariure, vaillant, belli­queus, ægide, desloial, pieteus, ingrat, fauce-foi, cecro­pien.

Thesee fils d’Ægee roi d’Athenes & d’Æthre fille de Pithee, apres la mort de son pere succe­da au roiaume, & fit plusieurs actes vertueus, par lesquels il se rendit admi­rable. Premie­re­ment il surmon­ta les Ama­zones, & emme­na leur roine Hippo­lyte, de laquelle il eut vn fils portant ce mesme nom. Le roi de Thebes Creon, fut par lui tué à cause qu’il denioit la sepul­ture aux corps morts en la guerre d’Arges. En Attique il accra­uen­ta vn espou­uan­table taureau, & par le conseil d’Ariadne il deffit le Mino­taure, & fit aussi mourir en Attique Scyron, Procuste & Scinin, tous trois brigans. Il vainquit les Centaures, & mit en son obe­is­sance les Thebains. Piri­thoe lui estoit si entier ami qu’eux deux ensemble descen­dirent aux enfers pour rauir Proser­pine. Quant est de sa mort on en parle trop diuer­se­ment pour en remplir ce papier.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 261r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_528]
(texte original).

[Thesean /-anne. Foi, Hippo­lyte.]

[Theseïde. Demophoon, Hippo­lyte.]

[Voir aussi Helene et Dedale, Minos, Pasiphe.]