««« Ve­nise »»»

« Venise » dans :
Saint-Gelais
1574 [1873]
~ Il n’est point tant…
La Jessée
1583
~ Que n’ai-je les accords…
~ Celui compte les feux…
Expil­ly
1596
~ Avant qu’une autre Dame…
Nostre­dame
1606
~ Pensons un peu…

~#~














 

Venise. Reine de la mer, marchande, popu­leuse, aqua­tique, forte, impre­nable, libre, fa­meuse, belle, riche.

Cette ville très opu­lente et très magni­fique est assise en la mer Adri­a­tique, et fut bâtie l’an 420 ou 456 pour la crainte d’Atti­la Roi des Huns, qui ruinait les villes d’Ita­lie. Elle est habi­tée de beaucoup de peuple de diverses na­tions, et qui plus est on y court de tout le monde pour y exer­cer marchan­dise.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 273r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_552]
(texte modernisé).

[Vénitiennes. Richesses.]

[Voir aussi Vénitiens.]






















«««  #  »»»

Venise. Roine de la mer, marchande, popu­leuse, aqua­tique, forte, impre­nable, libre, fa­meuse, belle, riche.

Ceste ville tresopu­lente & tresma­gni­fique est assise en la mer Adri­a­tique, & fut bastie l’an 420. ou 456. pour la crainte d’Atti­la Roi des Huns, qui ruinoit les villes d’Ita­lie. Elle est habi­tee de beaucoup de peuple de diuerses na­tions, & qui plus est on y court de tout le monde pour y exer­cer marchan­dise.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 273r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_552]
(texte original).

[Venitiennes. Richesses.]

[Voir aussi Venitiens.]