Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Venise »»»

« Venise » dans :
Saint-Gelais
1574 [1873]
~ Il n’est point tant…
La Jessée
1583
~ Celui compte les feux…
Expilly
1596
~ Avant qu’une autre Dame…
Nostredame
1606
~ Pensons un peu…

~#~














 

Venise. Reine de la mer, marchande, popu­leuse, aqua­tique, forte, impre­nable, libre, fameuse, belle, riche.

Cette ville très opu­lente et très magni­fique est assise en la mer Adri­a­tique, et fut bâtie l’an 420 ou 456 pour la crainte d’Attila Roi des Huns, qui ruinait les villes d’Italie. Elle est habitée de beaucoup de peuple de diverses nations, et qui plus est on y court de tout le monde pour y exercer marchan­dise.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 273r° [Gallica, N0050715_PDF_552]
(texte modernisé).

[Vénitiennes. Richesses.]

[Voir aussi Vénitiens.]























Venise. Roine de la mer, marchande, popu­leuse, aqua­tique, forte, impre­nable, libre, fameuse, belle, riche.

Ceste ville tresopu­lente & tresmagni­fique est assise en la mer Adri­a­tique, & fut bastie l’an 420. ou 456. pour la crainte d’Attila Roi des Huns, qui ruinoit les villes d’Italie. Elle est habitee de beaucoup de peuple de diuerses nations, & qui plus est on y court de tout le monde pour y exercer marchan­dise.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 273r° [Gallica, N0050715_PDF_552]
(texte original).

[Venitiennes. Richesses.]

[Voir aussi Venitiens.]