Jean de LA JESSÉE (1551-?)
J’aime le doux repos…
Anvers, Christofle Plantin, 1583.

I’ayme le dous repos, & suis tousiours en peine,
Ie cherche allegement, & trouue la doleur,
I’euite vn soing ouuert, & sens vn soing voleur,
Ie dechasse la crainte, & mon ame en est pleine.

I’erre sans deplaçer où le Sort me pourmeine,
Ie tache à m’esiouyr, & triste est ma paleur,
I’espie le bonheur, & ne voy que malheur,
Ie veus suiure la paix, & la guerre m’emmeine.

I’aspire à la franchise, & captif on me tient,
I’abhorre mon hayneus, & ma grace il obtient,
Ie suis trop clair-oyant, & r’entre en ma sourdesse.

Plus i’esuente mon mal, plus grand deuient l’esmoy,
Plus ie flate l’orgueil, plus acroist la rudesse :
Est-il homme en ce monde aussi chetif que moy ?

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

I’ayme le dous repos, & suis tousiours en peine,
Ie cherche allegement, & trouue la doleur,
I’euite vn soing ouuert, & sens vn soing voleur,
Ie dechasse la crainte, & mon ame en est pleine.

I’erre sans deplaçer où le Sort me pourmeine,
Ie tache à m’esiouyr, & triste est ma paleur,
I’espie le bonheur, & ne voy que malheur,
Ie veus suiure la paix, & la guerre m’emmeine.

I’aspire à la franchise, & captif on me tient,
I’abhorre mon hayneus, & ma grace il obtient,
Ie suis trop clair-oyant, & r’entre en ma sourdesse.

Plus i’esuente mon mal, plus grand deuient l’esmoy,
Plus ie flate l’orgueil, plus acroist la rudesse :
Est-il homme en ce monde aussi chetif que moy ?

 

En ligne le 16/07/06.
Dernière révision le 05/11/19.