««« Aria­ne »»»

« Ariane » dans :
La Jessée
1583
~ Qui comme une Ariane…

~#~














 

Ariane. Insen­sée, mi­noïde, gno­sienne, cré­toise, in­dus­trieuse.

Ariane fut fille de Minos roi de Crète et de Pasi­phaé, par le secours et moyen de laquelle, Thé­sée se dépê­tra du laby­rinthe et se sau­va du Mino­taure. Puis après ice­lui retour­nant en son pays l’enle­va de la mai­son de son père, et oubliant le pre­mier bien­fait qu’il avait reçu d’elle, fut si dé­loyal qu’une nuit se déro­bant secrè­te­ment la lais­sa seule et éplo­rée dans une petite île nom­mée Die, à la mer­ci des bêtes sau­vages. On dit que du depuis Bac­chus la prit pour sa femme.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 22r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_50_51]
(texte modernisé).


 

«««  #  »»»

Ariadne. Insen­see, mi­noide, gno­sienne, cre­toise, in­dus­trieuse.

Ariadne fut fille de Minos roi de Crete & de Pasi­phaë, par le secours & moien de laquelle, The­see se des­pes­tra du laby­rinth & se sau­ua du Mino­taure. Puis apres ice­lui retour­nant en son païs l’enle­ua de la mai­son de son pere, & oubliant le pre­mier bien fait qu’il auoit receu d’elle, fut si des­loial qu’vne nuit se des­ro­bant secre­te­ment la lais­sa seule & esplo­ree dans vne petite isle nom­mee Die, à la mer­ci des bestes sau­uages. On dit que du depuis Bac­chus la print pour sa femme.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 22r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_50_51]
(texte original).