Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Dryades »»»

« Dryades » dans :
Du Bellay
1550
~ Ni par les bois...
Ronsard
1552
~ Ni voir flamber…
Certon
1620
~ Sous ce large peuplier…

~#~














 

Dryades. Fores­tières, courantes, nymphes sauvages, pucelles, vaga­bondes, l’honneur des bois, dianières ou dianires, simples, belles, amou­reuses.

Les Dryades et Hama­dryades sont nymphes des bois.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 85r° [Gallica, N0050715_PDF_176]
(texte modernisé).

[L’effroi des dryades. Pan.]

[Voir aussi Faunes, Satyres, Sylvains.]























Dryades. Fores­tieres, courantes, nymphes sauuages, pucelles, vaga­bondes, l’honneur des bois, dianieres ou dianires, simples, belles, amou­reuses.

Les Dryades & Hama­dryades sont nymphes des bois.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 85r° [Gallica, N0050715_PDF_176]
(texte original).

[L’effroi des dryades. Pan.]

[Voir aussi Faunes, Satyres, Syluains.]