««« Hama­dryades »»»

« Hama­dryade » dans :
Certon
1620
~ Prés verdis de gazons…

~#~














 

Hama­dryades. Gentilles, nymphales, belles, fores­tières, amou­reuses, fuyardes, Dianières, la suite de Diane.

Ce sont Nymphes des bois que les anciens ont cru naître, et mourir quant et quant les arbres : Elles sont pareil­le­ment nommées Dryades.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 121v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_249]
(texte modernisé).

[Voir aussi Faunes, Pan, Satyres, Sylvains.]






















«««  #  »»»

Hama­dryades. Gentiles, nymphales, belles, fores­tieres, amou­reuses, fuiardes, Dianieres, la suite de Diane.

Ce sont Nymphes des bois que les anciens ont creu naistre, & mourir quant et quant les arbres: Elles sont pareil­le­ment nommees Dryades.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 121v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_249]
(texte original).

[Voir aussi Faunes, Pan, Satyres, Syluains.]