Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Pali­nure »»»

« Palinure » dans :
Certon
1620
~ Songe-creux Palinur’…

~#~














 

Palinure. Sommeil­leux, nauto­nier, jasienne race, dormant ou en­dor­mi, pilote, jaside.

Palinure fils de Jasie, fut gouver­neur du navire d’Énée, où s’étant endor­mi tomba dans la mer, par les flots de laquelle il vint quatre jours après au port Velin, et s’était sauvé, mais les voisins de ce lieu pour le profit qu’ils en espé­raient lui coururent sus, puis l’ayant tué et dépouil­lé, le reje­tèrent en la mer.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 189v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_385]
(texte modernisé).






















«««  #  »»»

Palinure. Sommeil­leus, nauton­nier, iasienne race, dormant ou en­dor­mi, pilote, iaside.

Palinure fils de Iasie, fut gouuer­neur du nauire d’Ænee, où s’estant endor­mi tomba dans la mer, par les flots de laquelle il vint quatre iours apres au port Velin, & s’estoit sauué, mais les voisins de ce lieu pour le proffit qu’ils en espe­roient lui coururent sus, puis l’aiant tué & despouil­lé, le reiet­terent en la mer.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 189v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_385]
(texte original).