Étienne DU TRONCHET (?-1585)
Heureux soit ce jour-là…
Lyon, P. Frellon et A. Cloquemin, 1595.

HEureux soit ce iour là, & le mois & l’année,
Heureuse la saison, le temps, l’heure, & le point,
Le pais singulier, le lieu où ie fus ioinct
A deux yeux excellens prisons de ma pensee.

Heureux premier tourment, quand mon ame offensee,
Et mon cœur auec elle au vostre fut conioint
Les sagettes & l’arc par lesquels ie fus point
Et dont fut à iamais ma poictrine blessee:

Heureuse encore soit celle voix par laquelle
I’ay preferé le nom de maistresse si belle,
Les pleurs, & les desirs, & les souspirs cuisans.

Heureux aussi soyent tous mes escrits de par elle,
Dont i’ay acquis honneur la rendant immortelle,
Et dont à elle seule i’addresse mes presens.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

HEureux soit ce iour là, & le mois & l’année,
Heureuse la saison, le temps, l’heure, & le point,
Le pais singulier, le lieu où ie fus ioinct
A deux yeux excellens prisons de ma pensee.

Heureux premier tourment, quand mon ame offensee,
Et mon cœur auec elle au vostre fut conioint
Les sagettes & l’arc par lesquels ie fus point
Et dont fut à iamais ma poictrine blessee:

Heureuse encore soit celle voix par laquelle
I’ay preferé le nom de maistresse si belle,
Les pleurs, & les desirs, & les souspirs cuisans.

Heureux aussi soyent tous mes escrits de par elle,
Dont i’ay acquis honneur la rendant immortelle,
Et dont à elle seule i’addresse mes presens.

 

En ligne le 24/10/05,
versé dans l’anthologie principale le 08/04/16.
Dernière révision le 11/11/18.