Hiérosme d’AVOST de Laval (1558-1592)
L’Or de ces beaux cheveux…
Lyon, Pierre Roussin, 1587.
ouvrir sur Gallica : Anagrammes, f° 44r°.

    ANTHOE’NE BONVISE.    
A BON HONNESTE VIE.

PLutôt le feu serait sans sa propre chaleur,
Et la glace sans froid, et l’herbe sans verdure,
Et plutôt la lumière éclipserait, obscure,
Que l’on vît aux mauvais un seul point de l’honneur.

Mais aux bons nous voyons une honnête splendeur
Qui durant cette vie, et après toujours dure.
La bonté suit l’honneur, l’honneur la bonté pure,
Comme l’ombre le corps, et le désir le cœur.

Avec une fortune heureusement suivie
On trouve en votre nom, à bon honnête vie.
L’Anagramme est-il pas un augure certain ?

Votre vie est honnête, et avez cette grâce
Que vous montrez à tous une si bonne face,
Que l’on voit la bonté sur votre front serein.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

    ANTHOE’NE BONVISE.    
A BON HONNESTE VIE.

PLutôt le feu serait sans sa propre chaleur,
Et la glace sans froid, et l’herbe sans verdure,
Et plutôt la lumière éclipserait, obscure,
Que l’on vît aux mauvais un seul point de l’honneur.

Mais aux bons nous voyons une honnête splendeur
Qui durant cette vie, et après toujours dure.
La bonté suit l’honneur, l’honneur la bonté pure,
Comme l’ombre le corps, et le désir le cœur.

Avec une fortune heureusement suivie
On trouve en votre nom, à bon honnête vie.
L’Anagramme est-il pas un augure certain ?

Votre vie est honnête, et avez cette grâce
Que vous montrez à tous une si bonne face,
Que l’on voit la bonté sur votre front serein.

 

En ligne le O3/03/18.
Dernière révision le 03/03/18.