««« Loire »»»

« Loire » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ Ni Pô, Tésin, ni Tibre… (Canz., 148)
Du Bellay
1549
~ Le fort som­meil…
Fon­taine
1555
~ Plutôt (j’ai dit)…
Bu­gnyon
1557
~ Heureuses sont…
Chante­louve
1576
~ Seine qui fais…
de Brach
1576
~ Le Loir marque les bords…
Jacques de Romieu
1584
~ Jodelle va louant…
Bi­rague
1585
~ Toujours, toujours, hélas…

~#~














 

Loire. Fameux, large, gau­lois, dé­bor­dant, vague.

Le Loire vient des en­droits mon­ta­gneux de Mont­pe­sat, près Le Puy-en-Velay, passe par le pays de Bour­bon­nais, se rend à Nevers, et fina­ble­ment au-dessous la ville de Nantes, tombe en la mer.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 150v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_307]
(texte modernisé).

[Voir aussi Anjou et fleuve, ri­vière, ain­si que Ga­ronne, Loir, Marne, Rhin, Rhône, Saône, Sarthe, Seine et Ta­mise ; voir Arne, Éri­dan, Tibre ; voir Da­nube, Hèbre, Tane ; voir Eu­phrate, Gange, Nil ; voir Ache­loüs, Eu­rote, La­don, Pac­tole, Phase, Xanthe ; voir en­core les fleuves infer­naux Aché­ron, Co­cyte, Lèthe, Phlé­gé­thon, Styx.]


 

«««  #  »»»

Loire. Fameus, large, gau­lois, des­bor­dant, vague.

Le Loire vient des endroits mon­ta­gneus de Mont­pe­sat, pres Le Pui en Velaie, passe par le païs de Bour­bon­nois, se rend à Neuers, & fina­ble­ment au des­soubs la ville de Nantes, tombe en la mer.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 150v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_307]
(texte original).

[Voir aussi Aniou et fleuue, ri­uiere, ainsi que Ga­ronne, Loir, Marne, Rhein, Rhosne, Saone, Sarte, Seine et Ta­mise ; voir Arne, Eri­dan, Tybre ; voir Da­nube, Hebre, Tane ; voir Eu­phrate, Gange, Nil ; voir Ache­loys, Eu­rote, La­don, Pac­tole, Phase, Xanthe ; voir en­core les fleuves infer­naux Ache­ron, Co­cyte, Lethe, Phle­ge­thon, Styx.]