««« frè­re »»»

« frères » ou « frère » dans :
Magny
1557
~ Toujours la peste aux Grecs…
Bu­gnyon
1557
~ Macrin sa Gélo­nis…
La Jessée
1583
~ Bienheureux l’an, et jour…
Bris­set
1589
~ Moi, méchant, que je touche…
~ Quel nouveau change­ment !…
Certon
1620
~ L’étoile de Cypris…

~#~
















¶ « les deux frères jumeaux » qui « l’un après l’autre vivent » (Magny), les « jumeaux Tynda­rides » (La Jessée) : Castor et Pollux
¶ le frère de Thyeste (Brisset) : Atrée
 

Frère. Cher, bien-aimé, chrétien, sociable, bon, ou très-bon.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 108r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_222]
(texte modernisé).

[Frater­nelle. Alliance, ami­tié, chari­té, union.]

[Fratri­cide. Médée.]

[Frère de Calaïs. Zèthe.]

[Frère de féli­ci­té. Repos.]

[Frère de la mort. Somme ou som­meil.]

[Voir aussi sœur.]






















«««  #  »»»

Frere. Cher, bien-aimé, chrestien, sociable, bon, ou tresbon.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 108r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_222]
(texte original).

[Frater­nelle. Alliance, ami­tié, chari­té, vnion.]

[Fratri­cide. Medee.]

[Frere de Calais. Zethe.]

[Frere de feli­ci­té. Repos.]

[Frere de la mort. Somme ou som­meil.]

[Voir aussi sœur.]