««« ma­ri »»»

« mari » dans :
Du Monin
1582
~ Toujours le sein…
La Jessée
1583
~ Bienheu­reux l’an, et jour…
d’Avost
1587
~ L’Or de ces beaux che­veux…
Bris­set
1589
~ Plutôt, plutôt la mer…
Ver­meil
1600
~ Comme un brave Cour­sier…
Certon
1620
~ Si vite par la plaine…

~#~
















¶ « le mari d’Orithye » (Du Monin) : Borée
¶ « mon mari ce tyran crimi­nel » (Brisset) : Néron
¶ « le mari de Juno » (Certon) : Jupiter
 

Mari. Jaloux, conju­gal, soup­çon­neux, chef de la femme.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 158v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_323]
(texte modernisé).

[Mari­tal /-ale. Époux, pro­messe.]

[Voir aussi épouse ou épou­sée, Hymen ou Hy­mé­née, ma­riage, noces.]


 

«««  #  »»»

Mari. Ialous, coniu­gal, soup­çon­neus, chef de la femme.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 158v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_323]
(texte original).

[Mari­tal /-ale. Espous, pro­messe.]

[Voir aussi espouse ou espou­see, Hymen ou Hy­me­nee, ma­riage, nopces.]