Robert GARNIER (v. 1545-1590)
Pourquoi pour le péché…
Paris, Robert Estienne, 1573.

[…] 

Nour. Pourquoy pour le peché de quelqu’vne de nous,
Qui a peu s’oublier, toutes nous blasmez-vous?
Hip. Ie ne sçay pourquoy c’est, toutes ie les deteste,
Ie les ay en horreur plus que ie n’ay la peste:
Soit raison, soit fureur, soit tout ce qu’on voudra,
Iamais de les aimer vouloir ne me prendra.
Plustost le feu naistra dans la mer écumeuse,
Plustost sera le iour, vne nuict tenebreuse,
Plustost nostre Soleil commencera son cours
A la mer Espagnole, où se cachent nos iours,
Et plustost sera l’Aigle aux Pigeons sociable,
Que ie serue vne femme, exclaue miserable.

[…] 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Nour. Pourquoy pour le peché de quelqu’vne de nous,
Qui a peu s’oublier, toutes nous blasmez-vous?
Hip. Ie ne sçay pourquoy c’est, toutes ie les deteste,
Ie les ay en horreur plus que ie n’ay la peste:
Soit raison, soit fureur, soit tout ce qu’on voudra,
Iamais de les aimer vouloir ne me prendra.
Plustost le feu naistra dans la mer écumeuse,
Plustost sera le iour, vne nuict tenebreuse,
Plustost nostre Soleil commencera son cours
A la mer Espagnole, où se cachent nos iours,
Et plustost sera l’Aigle aux Pigeons sociable,
Que ie serue vne femme, exclaue miserable.

[…] 

 

Texte de 1582 en ligne le 29/05/14,
remplacé par le texte de 1573 le 18/01/19.
Dernière révision le 09/09/19.