Guillaume DES AUTELS (1529-1581)
Amour apprit…
Lyon, Jean Temporal, 1553.
ouvrir sur Gallica : sonnet VIII [PDF_29].

Des perfections d’icelle.

Amour apprit à tirer à ma dame
De ses beaux yeux les sagettés regards :
Vénus, vénuste en gélasin, deux parts
De ses coraux, qui soupirent le bame :

Par ses maintiens, qui enragent ma flamme,
Où sont, non trois, mais cent charites, j’ards :
Mercure feint tous ses propos gaillards,
Comme Minerve enseigne la sainte âme :

Bref tous les dieux font, pour me décevoir,
De leur plus beau le plus beau recevoir,
À ce trop beau, que vainement j’adore :

Mais gardez-vous en me trompant, suprêmes,
De vous laisser surprendre enfin vous-mêmes
Au saint larcin, de ma chaste Pandore.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Des perfections d’icelle.

Amour apprit à tirer à ma dame
De ses beaux yeux les sagettés regards :
Vénus, vénuste en gélasin, deux parts
De ses coraux, qui soupirent le bame :

Par ses maintiens, qui enragent ma flamme,
Où sont, non trois, mais cent charites, j’ards :
Mercure feint tous ses propos gaillards,
Comme Minerve enseigne la sainte âme :

Bref tous les dieux font, pour me décevoir,
De leur plus beau le plus beau recevoir,
À ce trop beau, que vainement j’adore :

Mais gardez-vous en me trompant, suprêmes,
De vous laisser surprendre enfin vous-mêmes
Au saint larcin, de ma chaste Pandore.

 

En ligne le 12/06/18.
Dernière révision le 12/06/18.