Roland BRISSET (1560-1643 ?)
Plutôt, plutôt la mer…
Tours, Claude de Montr’œil et Jean Richer, 1589.

«««

textes de
Brisset

 


«««

dispo­si­tion du
pré­am­bule
(vers 1-4)

»»»


«««

»»»


«««

propos :
la cons­tance dans la haine

 

[…] 
Octavie. Plutôt, plutôt la mer aux Astres se joindra,
Au Tartare le Pôle, et plutôt deviendra
Ténèbres, la clarté : plutôt la nuit obcure
Aux rayons du beau jour joindra sa couverture,
Que mon esprit recors du trépas fraternel
Se joigne à mon mari ce tyran criminel.
Que le Recteur des Dieux eût déjà la main prête
De desserrer ses feux sur sa méchante tête !
Qui si souvent étonne et d’éclats et d’éclairs
Et de monstres hideux le terrestre univers.

[…] 
 
 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 
Octavie. Plutôt, plutôt la mer aux Astres se joindra,
Au Tartare le Pôle, et plutôt deviendra
Ténèbres, la clarté : plutôt la nuit obcure
Aux rayons du beau jour joindra sa couverture,
Que mon esprit recors du trépas fraternel
Se joigne à mon mari ce tyran criminel.
Que le Recteur des Dieux eût déjà la main prête
De desserrer ses feux sur sa méchante tête !
Qui si souvent étonne et d’éclats et d’éclairs
Et de monstres hideux le terrestre univers.

[…] 
 
 

 

En ligne le 13/05/18.
Dernière révision le 13/05/18.