Salomon CERTON (1552-v.1620)
Sous ce large peuplier…

M

SOus ce large peuplier par trois fois trois je tourne,
J’y bâtis un autel de trois fois trois gazons,
J’y apporte du feu de trois fois trois tisons,
Et trois fois trois grillons pour y brûler j’ajourne :

Par trois fois trois encor y verser je retourne
Trois fois trois pots de lait, trois fois trois poils grisons
Je croise tout autour, trois fois trois oraisons
Par trois fois trois encor barboter j’y contourne.

C’est pour vous bas esprits de ces antres bossus,
C’est pour vous Satyreaux des coteaux de là sus,
C’est pour votre troupeau Dryades forestières,

C’est pour vous dieux des eaux aux reluisants talons,
C’est pour vous dieux des bois : cet autel, ces grillons,
Ces pots blanchis de lait, ces poils et ces prières.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 

Son­net


texte
ori­ginal


pleine page


œuvres de
Certon

dispo­nibles sur Gallica


 

M

SOus ce large peuplier par trois fois trois je tourne,
J’y bâtis un autel de trois fois trois gazons,
J’y apporte du feu de trois fois trois tisons,
Et trois fois trois grillons pour y brûler j’ajourne :

Par trois fois trois encor y verser je retourne
Trois fois trois pots de lait, trois fois trois poils grisons
Je croise tout autour, trois fois trois oraisons
Par trois fois trois encor barboter j’y contourne.

C’est pour vous bas esprits de ces antres bossus,
C’est pour vous Satyreaux des coteaux de là sus,
C’est pour votre troupeau Dryades forestières,

C’est pour vous dieux des eaux aux reluisants talons,
C’est pour vous dieux des bois : cet autel, ces grillons,
Ces pots blanchis de lait, ces poils et ces prières.

 

En ligne le 14/04/14.
Dernière révision le 14/04/14.