««« bœuf »»»

« bœufs » ou « bœuf » dans :
François Habert
1541
~ Recevez donc…
1549
~ Celui qui voir…
Pas­quier
1555
~ Plutôt des dieux…
Du Bellay
1558
~ De fleurs, d’épis…

~#~














 

Bœuf. Puissant, membru, labou­reur, ferme, roide, ossu, c.-à-d. qui a gros osse­ments, pesant, lourd, carré de corps, labo­rieux, cornu, suant, fumeux, gros, corpu­lent, tardif, champêtre, marche-tard, pied d’airain, lent, massif, accou­plé, beuglant, gras ou engrais­sé, mugis­sant. Le dimi­nu­tif Bouveau et Bouvil­lon.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 35v°-36r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_77_78]
(texte modernisé).

[Chasse-bœuf. Aiguil­lon.]

[Homme-bœuf. Mino­taure.]

[Œil de bœuf. Mores.]

[Yeux de bœuf. Junon.]

[Voir aussi génisse, taureau, vache, veau.]






















«««  #  »»»

Beuf ou Bœuf. Puissant, membru, labou­reur, ferme, roide, ossu, I. qui a gros osse­mens, pesant, lourd, carré de corps, labo­rieus, cornu, suant, fumeus, gros, corpu­lent, tardif, champestre, marche-tard, pied d’arain, lent, massif, accou­plé, beuglant, gras ou engres­sé, mugis­sant. Le dim. Bouueau & Bouuil­lon.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 35v°-36r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_77_78]
(texte original).

[Chasse-beuf. Aiguil­lon.]

[Homme-beuf. Mino­taure.]

[Ïeux de bœuf. Iunon.]

[Œil de beuf. Mores.]

[Voir aussi genisse, taureau, vache, veau.]