Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« os »»»

« os » dans :
Ronsard
1553
~ Avec les fleurs…
1578
~ Quand vous serez bien vieille…
Turrin
1572
~ Et pour néant…
Le Loyer
1576
~ Ta beauté, ta vertu…
Du Pré
1577
~ Mais quoi ? las il vous faut…
Hesteau
1578
~ Comme on voit un chevreuil…
Du Buys
1586
~ Tirer de long travail…
Birague
1585
~ Du vagueux Océan…
Fondimare
1586
~ Le Gras meurt, qui vivant…
Angot
1603
~ Ni l’Hiver refroidi…

~#~














 

Os. Dur, moelleux, pointu, décharné, solide, ferme, blanc, noueux, emboîté, découvert, puissant, nu. Les dimi­nutifs Osset et Osselet.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 186v° [Gallica, N0050715_PDF_379]
(texte modernisé).

[Ossu /-ue. Dos, jambe, ours, taureau. Ossu /-s, c.-à-d. qui a / ont gros ossements. Bœuf, Géants.]























Os. Dur, moilleus, pointu, descharné, solide, ferme, blanc, noüeus, emboisté, descouuert, puissant, nud. Les dim. Osset & Osselet.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 186v° [Gallica, N0050715_PDF_379]
(texte original).

[Ossu /-ue. Dos, iambe, ours, taureau. Ossu /-s, I. qui a / ont gros ossemens. Bœuf, Geans.]