Étienne PASQUIER (1529-1615)
Rien ne me plaît…
Paris, Vincent Sertenas, 1555.

«««

textes de
Pas­quier

»»»


«««

dispo­si­tion du
pré­am­bule
(vers 1-12)

»»»


«««

topos des
agré­ments

»»»

ouvrir sur Gallica : Sonnets, ff. 27v°-28r°.

Rien ne me plaist de tous ces palais haults,
(Pour leur haulteur, bute à fouldre & orage)
Ny le deuis, ny l’estofe, & ouurage,
Rien leur quarré, rien leurs braues portaux,

Rien les pilliers, bazes, ny chapiteaux,
Antiquaillez alentour du fueillage,
Rien le lambris, rien le manequinage,
Rien ces tapis vestements de chasteaux,

Rien tous les lieux de superbes arrois,
Rien ces iardins de somptueux pourprix,
Rien du dedans, leur parterre, ou leur basme,

Rien les grands cours des princes ou des roys:
Pour m'agreer sans plus gaigne le prix
Ce mien obiet, seul seiour de mon ame.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Rien ne me plaist de tous ces palais haults,
(Pour leur haulteur, bute à fouldre & orage)
Ny le deuis, ny l’estofe, & ouurage,
Rien leur quarré, rien leurs braues portaux,

Rien les pilliers, bazes, ny chapiteaux,
Antiquaillez alentour du fueillage,
Rien le lambris, rien le manequinage,
Rien ces tapis vestements de chasteaux,

Rien tous les lieux de superbes arrois,
Rien ces iardins de somptueux pourprix,
Rien du dedans, leur parterre, ou leur basme,

Rien les grands cours des princes ou des roys:
Pour m'agreer sans plus gaigne le prix
Ce mien obiet, seul seiour de mon ame.

 

En ligne le 06/06/12.
Dernière révision le 20/06/19.