««« châ­teau ou châ­tel »»»

« châteaux » ou « château » dans :
Pas­quier
1555
~ Rien ne me plaît…
La Jessée
1583
~ Bienheureux l’an, et jour…
Du Monin
1585
~ Le ruisseau chamar­rant…
Pontay­me­ri
1594
~ Plutôt je nombre­rais…
Claude Gar­nier
1609
~ Par le milieu…
~ Que de buissons…

~#~














 

Château ou Châtel. Superbe, fort, rempa­ré, émi­nent, flanqué, muni, résis­tant, impre­nable, fos­soyé, inex­pu­gnable, gardé, entou­ré, forti­fié, mena­çant, bastil­lon­né, avi­tail­lé, montueux ou mon­ta­gneux, appa­rent, éle­vé, remar­quable, bien-assis, emmu­ré, puissant. Le dimi­nu­tif Châte­let.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 55v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_117]
(texte modernisé).






















«««  #  »»»

Chasteau ou Chastel. Superbe, fort, rempa­ré, emi­nent flanqué, muni, resis­tant, impre­nable, fos­soié, inex­pu­gnable, gardé, entou­ré, forti­fié, mena­çant, bastil­lon­né, aui­tail­lé, montueus ou mon­ta­gneus, appa­rent, esle­ué, remer­quable, bien-assis, emmu­ré, puissant. Le dim. Chaste­let.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 55v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_117]
(texte original).