Jean de LA JESSÉE (1551-?)
Les Cerfs légers…
Anvers, Christofle Plantin, 1583.

DE VIRGILE.
aux bucoliques.
églogue I.

Tityrus.
Ante leves ergo pascentur in æthere Cervi…

Les Cerfs légers plutôt en l’air paîtront,
Les mers à bord les poissons nus lairront,
Plutôt le Parthe errant boira la Saône,
Et le Germain le Tigre qui résonne,
Passant des deux le confin limité :
Que son regard de mon cœur soit ôté.




On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

DE VIRGILE.
aux bucoliques.
églogue I.

Tityrus.
Ante leves ergo pascentur in æthere Cervi…

Les Cerfs légers plutôt en l’air paîtront,
Les mers à bord les poissons nus lairront,
Plutôt le Parthe errant boira la Saône,
Et le Germain le Tigre qui résonne,
Passant des deux le confin limité :
Que son regard de mon cœur soit ôté.




 

En ligne le 09/04/11.
Dernière révision le 30/05/11.