Guillaume DES AUTELS (1529-1581)
Toutes les fois…
Lyon, J. de Tournes et G. Gazeau, 1550.
ouvrir sur Gallica : Épigrammes, p. 34.

De la puissance de son Amour.

Toutes les fois qu’au travail de l’étude,
Me reposant tout endormi je veille :
Et que de loin sa voix doucement rude,
Ou le tintin des clés qu’elle appareille,
Transmet un air sonnant à mon oreille,
Tant me ravit sa recordation,
Que mon esprit de l’étude s’éveille,
Pour s’endormir en contemplation.

 
 
 
 
 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

De la puissance de son Amour.

Toutes les fois qu’au travail de l’étude,
Me reposant tout endormi je veille :
Et que de loin sa voix doucement rude,
Ou le tintin des clés qu’elle appareille,
Transmet un air sonnant à mon oreille,
Tant me ravit sa recordation,
Que mon esprit de l’étude s’éveille,
Pour s’endormir en contemplation.

 
 
 
 
 

 

En ligne le 29/06/14.
Dernière révision le 29/06/14.