Clément DESAURS (?-?)
Main mille fois…
Lyon, Benoît Rigaud, 1589.
ouvrir sur Gallica : sonnet XC, p. 93.

Main mille fois plus blanche qu’Hellebore
Douce-glissant comme du lait caillé,
Durette aynsin que l’albastre taillé
Dont la frecheur passe le marbre encore.

Tes doigdz plus beaux que ceux la de l’Aurore
Sont de Cristal en rondeur retaillé
Dont les sommets vn Onix esmaillé
De rouge & blanc riche-luisant colore.

Main de Iunon mollemant delicate,
Que ie suis aise alors que ie te flate,
Rebaisotant mille foys tes beaux lis.

De tel plaisir mon Ame deuient folle
Elle se pert & folastre s’enuole
Dans le seiour d’vn nouueau paradis.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Main mille fois plus blanche qu’Hellebore
Douce-glissant comme du lait caillé,
Durette aynsin que l’albastre taillé
Dont la frecheur passe le marbre encore.

Tes doigdz plus beaux que ceux la de l’Aurore
Sont de Cristal en rondeur retaillé
Dont les sommets vn Onix esmaillé
De rouge & blanc riche-luisant colore.

Main de Iunon mollemant delicate,
Que ie suis aise alors que ie te flate,
Rebaisotant mille foys tes beaux lis.

De tel plaisir mon Ame deuient folle
Elle se pert & folastre s’enuole
Dans le seiour d’vn nouueau paradis.

 

En ligne le 11/06/17.
Dernière révision le 20/06/18.