Anne de MARQUETS (1533-1588)
Plus on charge la palme…
Paris, Claude Morel, 1605.
ouvrir sur Gallica : sonnet CCCCXXXVII, p. 319.

Plus on charge la palme, & plus elle se dresse ;
Plus on assaut vertu, & plus elle s’accroist :
Ce qu’aux martyrs de Christ veritable apparoist,
Qui ont souffert la mort en si grande allegresse :

Car plus on les plongeoit en douleur & detresse,
En peines & tourmens ; & plus forts ils restoient
En patience & foy: car certains ils estoient,
D’auoir au Ciel repos, gloire, vie & liesse.

Et tel espoir aussi n’a pas esté deceu :
Car par eschange heureux ils ont de Dieu receu,
Pour iniure & mespris vne gloire immortelle,

Pour angoisse & douleur vn plaisir sauoureux,
Pour labeur & trauail vn repos bien-heureux,
Et pour langueur & mort vne vie eternelle.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Plus on charge la palme, & plus elle se dresse ;
Plus on assaut vertu, & plus elle s’accroist :
Ce qu’aux martyrs de Christ veritable apparoist,
Qui ont souffert la mort en si grande allegresse :

Car plus on les plongeoit en douleur & detresse,
En peines & tourmens ; & plus forts ils restoient
En patience & foy: car certains ils estoient,
D’auoir au Ciel repos, gloire, vie & liesse.

Et tel espoir aussi n’a pas esté deceu :
Car par eschange heureux ils ont de Dieu receu,
Pour iniure & mespris vne gloire immortelle,

Pour angoisse & douleur vn plaisir sauoureux,
Pour labeur & trauail vn repos bien-heureux,
Et pour langueur & mort vne vie eternelle.

 

En ligne le 07/07/21.
Dernière révision le 07/07/21.