Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« gar­don »»»
 

Gardon. Sain, léger, vif, allègre.

C’est le nom d’un poisson de rivière assez vulgaire, qui est de chair molle, et de peu de nourri­ture.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 111v° [Gallica, NUMM-50715_PDF_229]
(texte modernisé).

[Voir aussi able ou ablette, alose, anguille, brème, brochet, carpe, éper­lan, hareng, lamie, lamproie, lotte, maque­reau, morue, munier, perche, plie, raie, rouget, roussette, saumon, seiche, truite, vairon, vandoise…]






















«««  #  »»»

Gardon. Sain, leger, vif, allegre.

C’est le nom d’vn poisson de riuiere assez vulgaire, qui est de chair molle, & de peu de nourri­ture.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 111v° [Gallica, NUMM-50715_PDF_229]
(texte original).

[Voir aussi able ou ablette, alose, anguille, brame, brochet, carpe, esper­lan, haren, lamie, lamproie, lote, maque­reau, morue, munier, perche, plie, raie, rouget, roussette, saulmon, seiche, truite, vandoise, veron…]