««« ha­me­çon ou haim »»»

« haims », « haim » ou « hame­çons » dans :
Du Bellay
1550
~ Ces cheveux d’or, ce front…
Ron­sard
1552
~ Ce ne sont qu’haims…
1553
~ Je veux mourir…
Du Bartas
1578
~ L’oise­leur, le pêcheur…
Blan­chon
1583
~ L’Amour, la Mort, le sort…
Isaac Habert
1585
~ Autant qu’on voit la nuit…

~#~














 

Hameçon ou Haim. Appâ­té, traître, friand, trom­peur, croche ou cro­chu, pêcheur, captieux, amor­cé, déce­vant ou dé­cep­tif, fraudu­leux, secret, couvert ou dé­cou­vert, insi­dieux, recour­bé, pipeur.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 121v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_249]
(texte modernisé).






















«««  #  »»»

Hameçon ou Haim. Appas­té, traistre, friand, trom­peur, croche ou cro­chu, pescheur, captieus, amor­cé, dece­uant ou de­cep­tif, fraudu­leus, secret, couuert ou des­cou­uert, insi­dieus, recour­bé, pipeur.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 121v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_249]
(texte original).