««« flancs »»»

« flanc » ou « flancs » dans :
Ron­sard
1552
~ Il faisait chaud…
1553
~ Je voudrais être…
~ Je te salue…
La Haye
1553
~ Petite porte…
Baïf
1555
~ Comme quand le prin­temps…
Grévin
1560
~ Je suis ferme et dis­pos…
Buttet
1561
~ Et ces beaux yeux…
Turrin
1572
~ Le mois de Mars…
Jo­delle
av. 1574 [1870]
~ Oncques trait, flamme ou lacs…
Du Bartas
1578
~ Et de vrai, si d’un rien…
Blan­chon
1583
~ Cueillons les fraîches fleurs…
Louven­court
1595
~ Cheveux fri­sés…
Mont­chres­tien
1601
~ Par toi vont com­men­cer…

~#~














 

Flancs. Cha­touil­leux, tendres, ju­meaux, douil­lets, amou­reux, las­cifs, tré­mous­sants.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 102v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_211]
(texte modernisé).

[Flanqué. Châ­teau ou châ­tel, rem­part.]

[Voir aussi corps humain.]


 

«««  #  »»»

Flans ou Flancs. Cha­touil­leus, tendres, iu­meaus, douil­lets, amou­reus, las­cifs, tre­mous­sans.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 102v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_211]
(texte original).

[Flanqué. Chas­teau ou chas­tel, rem­part.]

[Voir aussi corps humain.]