««« Angle­terre »»»

« Angleterre » dans :
de Brach
1576
~ Mais qui pourrait compter…

~#~














 

Angle­terre. Insu­laire, portueuse, froide, lainée ou lai­neuse, riche en bétail, métal­lière, pécu­nieuse, indomp­table, puissante, fameuse.

L’Angle­terre et l’Écosse ne sont qu’une île ancien­ne­ment appe­lée la grand’Bretagne, qui est oppo­sée vers le Septen­trion et à la France et à l’Espagne, et contient de circuit envi­ron 950 000 pas. Elle est ainsi dite, pource qu’elle est comme le gond ou anglet de notre monde : Ou bien d’une reine nommée Angèle : Ou (qui est l’opi­nion plus certaine) du Duc des Saxons Angest, lequel à la solli­ci­ta­tion du roi Vorri­gère vint en la grand’Bretagne, pour en chasser les Pictes et Écos­sais qui rava­geaient toute l’Île. Cette province est abon­dante en laines, bons draps et fins, et bétail de toutes sortes : pareil­le­ment elle est riche en métaux, ayant de l’argent, plomb, étain, et cuivre.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 17r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_40]
(texte modernisé).

[Anglais /-aise. Dogue, flèche, laine, Tamise, toison.]

[Voir aussi Anglais ainsi qu’Europe et Alle­magne, Espagne, France, Ita­lie…]






















«««  #  »»»

Angle­terre. Insu­laire, portueuse, froide, lainee ou lai­neuse, riche en bestiail, metail­liere, pecu­nieuse, indom­table, puissante, fameuse.

L’Angle­terre & l’Escosse ne sont qu’vne isle ancien­ne­ment appel­lee la grand’Bretaigne, qui est oppo­see vers le Septen­trion & à la France & à l’Espagne, & contient de circuit enui­ron 950000. pas. Elle est ainsi dite, pource qu’elle est comme le gond ou anglet de nostre monde : Ou bien d’vne roine nommee Angele : Ou (qui est l’opi­nion plus certaine) du Duc des Saxons Engest, lequel à la solli­ci­ta­tion du roi Vorri­gere vint en la grand’Bretaigne, pour en chasser les Pictes & Escos­sois qui raua­geoient toute l’Isle. Ceste prouince est abon­dante en laines, bons draps & fins, & bestial de toutes sortes: pareil­le­ment elle est riche en metaus, aiant de l’argent, plomb, estain, & cuïure.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 17r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_40]
(texte original).

[Anglois /-oise. Dogue, fleche, laine, Tamise, toison.]

[Voir aussi Anglois ainsi qu’Europe et Ale­maigne, Espagne, France, Ita­lie…]