Pierre de RONSARD (1524-1585)
Lance au bout d’or…
Paris, veuve Maurice de La Porte, 1553.
ouvrir sur Gallica : sonnets, p. 68.

LAnce au bout d’or qui fais & poindre & oindre,
De qui iamais la roideur ne defaut,
Quand en camp clos bras à bras il me faut
Toutes les nuis au dous combat me ioindre.

Lance vraiment qui ne fus iamais moindre
A ton dernier qu’a ton premier assaut,
De qui le bout brauement dressé haut
Est touiours prest de choquer & de poindre.

Sans toi le Monde vn Chaos se feroit,
Nature manque inabille seroit
Sans tes combas d’acomplir ses offices:

Donq, si tu es l’instrument de bon heur
Parqui lon vit, combien a ton honneur
Doit on de vœus, combien de sacrifices?

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

LAnce au bout d’or qui fais & poindre & oindre,
De qui iamais la roideur ne defaut,
Quand en camp clos bras à bras il me faut
Toutes les nuis au dous combat me ioindre.

Lance vraiment qui ne fus iamais moindre
A ton dernier qu’a ton premier assaut,
De qui le bout brauement dressé haut
Est touiours prest de choquer & de poindre.

Sans toi le Monde vn Chaos se feroit,
Nature manque inabille seroit
Sans tes combas d’acomplir ses offices:

Donq, si tu es l’instrument de bon heur
Parqui lon vit, combien a ton honneur
Doit on de vœus, combien de sacrifices?

«««  blason du vit  »»»
 

En ligne le 01/07/18.
Dernière révision le 01/07/18.