Pierre de MARBEUF (1595-1645)
La propreté…
Rouen, David Du Petit Val, 1628.

[…] 

La propreté rend leur fueille polie,
La volupté de leur beauté rauie,
En les baisant y donne ses senteurs:
Puis Phœbus met pour chaque maladie,
A chaque fleur vn remede aux douleurs.

Mais quand l’esté son chariot attelle,
Et que d’ardeur sa perruque étincelle,
Tout est brûlé, les prez, les bois, les mons
Restent sans fleurs, sans fueille, sans ombrage,
Et seulement resiste à ses rayons
L’vnique FLEVR que le temps n’endommage.

[…] 
 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

La propreté rend leur fueille polie,
La volupté de leur beauté rauie,
En les baisant y donne ses senteurs:
Puis Phœbus met pour chaque maladie,
A chaque fleur vn remede aux douleurs.

Mais quand l’esté son chariot attelle,
Et que d’ardeur sa perruque étincelle,
Tout est brûlé, les prez, les bois, les mons
Restent sans fleurs, sans fueille, sans ombrage,
Et seulement resiste à ses rayons
L’vnique FLEVR que le temps n’endommage.

[…] 
 

 

En ligne le 06/08/12.
Dernière révision le 10/04/19.