Clovis HESTEAU (?-?)
L’impudent Ixion…
Paris, Abel L’Angelier, 1578.

L’impudent Ixion trompé du faux nuage,
Pourchassant de Iunon la haute deité:
Eut pour iuste loyer de sa cupidité,
L’inesperé labeur d’vn eternel rouage.

L’audacieux Icare aueuglé de courage,
Pour s’estre plus haussé que son vol limité,
Fut iustement puny de sa temerité,
Tresbuchant dans la mer priué de son plumage.

L’orgueilleux Phaëton cheut encore des Cieux,
Dans l’humide Occean: & trop ambitieux,
S’acquesta le surnom d’arrogant & ignare.

Helas sauve moy donq, qui ay seul plus osé,
Ayant en ton honneur ce discours composé:
Que n’auoient Ixion, Phaëton, & Icare.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

L’impudent Ixion trompé du faux nuage,
Pourchassant de Iunon la haute deité:
Eut pour iuste loyer de sa cupidité,
L’inesperé labeur d’vn eternel rouage.

L’audacieux Icare aueuglé de courage,
Pour s’estre plus haussé que son vol limité,
Fut iustement puny de sa temerité,
Tresbuchant dans la mer priué de son plumage.

L’orgueilleux Phaëton cheut encore des Cieux,
Dans l’humide Occean: & trop ambitieux,
S’acquesta le surnom d’arrogant & ignare.

Helas sauve moy donq, qui ay seul plus osé,
Ayant en ton honneur ce discours composé:
Que n’auoient Ixion, Phaëton, & Icare.

 

En ligne le 19/09/18.
Dernière révision le 17/02/19.