Simon GOULART (1543-1628)
Ô pas épars…

Ô pas épars ! ô vue dépourvue !
Ô sourde oreille ! ô sens, sans nul égard !
Cœur, chœur de maux ! esprit pris du regard
De volupté quand tu l’eus aperçue !

Où courez-vous si roide sans tenue ?
Où fiches-tu de ta clarté le dard ?
Qu’écoutes-tu ? ce monde frétillard,
T’a-t-il hélas ! par ses cris retenue ?

Sens, cœur, esprit, sus, courage, espérez
En l’Éternel : à ce bien aspirez,
Qui maux, folie et la chair extermine.

Et vous mes pieds, mes oreilles, mes yeux,
[[Courez]] [ouïr et voir] avecques eux,

Dieu, qui sur eux et dessus vous domine.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Ô pas épars ! ô vue dépourvue !
Ô sourde oreille ! ô sens, sans nul égard !
Cœur, chœur de maux ! esprit pris du regard
De volupté quand tu l’eus aperçue !

Où courez-vous si roide sans tenue ?
Où fiches-tu de ta clarté le dard ?
Qu’écoutes-tu ? ce monde frétillard,
T’a-t-il hélas ! par ses cris retenue ?

Sens, cœur, esprit, sus, courage, espérez
En l’Éternel : à ce bien aspirez,
Qui maux, folie et la chair extermine.

Et vous mes pieds, mes oreilles, mes yeux,
[[Courez]] [ouïr et voir] avecques eux,

Dieu, qui sur eux et dessus vous domine.

 

En ligne le 23/11/11.
Dernière révision le 21/05/16.