Joseph DU CHESNE
(v. 1544-1609)
Dernier texte en ligne :
1584 : Ô Lèthe sommeilleux…
Ouvrir sur Gallica :
3 textes sur preambule.net :

Toujours qu’en plein midi,

toujours qu’en plein minuit,

Le qui-va-là, le guet, le tumulte, le bruit,

votre repos retarde.


 


Biographie universelle, 1855
 

DUCHESNE (Joseph), en latin Quer­ce­ta­nus, sieur de la Violette, né à l’Esture, dans la pro­vince d’Arma­gnac, vers 1544, avait demeu­ré long­temps en Alle­magne où il s’était appli­qué à l’étude des sciences natu­relles et par­ti­cu­liè­re­ment de la chi­mie. Il prit le degré de doc­teur en méde­cine à l’uni­ver­si­té de Bâle vers 1573, et de là vint à Genève où il reçut la bour­geoi­sie ; entra au conseil des deux cents, fut dépu­té auprès des états de Berne pour leur deman­der des secours contre le duc de Savoie, et ren­dit d’autres ser­vices à sa patrie adop­tive. Il vint en 1593 à Paris où il obtint une place de méde­cin ordi­naire du roi Henri IV. Sa vani­té et le mé­pris avec lequel il affec­tait de par­ler de ses confrères le leur ren­dit odieux. Comme il leur disait des injures dans ses ouvrages, il lui répon­dirent sur le même ton.

[…] 

Biographie universelle,
tome XI, 1855, pp. 389
[Gallica, NUMM-51651, PDF_394].




Liens

Compte rendu de publication

* On peut lire le résu­mé d’une thèse de méde­cine par son auteur, P. Lordez, Joseph du Chesne, sieur de la Vio­lette, méde­cin du roi Henri IV, chimiste, diplo­mate et poète, paru en 1947 dans la Revue d’Histoire de la Pharma­cie, en ligne sur Persée, portail de publi­cation élec­tro­nique de revues scienti­fiques en sciences humaines et sociales.

Liens valides au 25/05/19.



En ligne le 23/12/09.

Dernière révision le 19/10/19.