Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« sonnet »»»

« sonnet » dans :
La Jessée
1583
~ Si Borge vante… (« sonnet non rimé »)
Du Monin
1585
~ Pourquoi nenni ?… (« sonnet en prose »)
Le Gaygnard
1585
~ Ma Plume mainte fois… (« sonnet rapporté »)
~ D’un destin ordonné… (« sonnet rapporté »)
~ En toutes piété… (« sonnet rapporté »)

~#~














 

Sonnet. Ita­lien, mesu­ré, brave, ingé­nieux, français, labo­rieux, ronsar­din, amou­reux, compas­sé, indus­trieux.

Les Italiens ont été les premiers inven­teurs du Sonnet : mais nos Français les ont si bien imi­tés, qu’ils semblent en être les auteurs. Ordi­nai­re­ment le Sonnet contient 14 vers, qui sont réglés et limi­tés : et dit-on que le premier des nôtres qui en a usé a été Mellin de Saint-Gelais.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 249r°v° [Gallica, N0050715_PDF_504_505]
(texte modernisé).

[Voir aussi ode et poésie, quadrain, rime.]























Sonnet. Ita­lien, mesu­ré, braue, inge­nieus, françois, labo­rieus, ronsar­din, amou­reus, compas­sé, indus­trieus.

Les Italiens ont esté les premiers inuen­teurs du Sonnet: mais noz François les ont si bien imi­tés, qu’ils semblent en estre les autheurs. Ordi­nai­re­ment le Sonnet contient 14. vers, qui sont reiglés & limi­tés: & dit on que le premier des nostres qui en a vsé a esté Mellin de S.Gelais.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 249r°v° [Gallica, N0050715_PDF_504_505]
(texte original).

[Voir aussi ode et poesie, quadrain, rime.]