Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Proserpine »»»

 

~#~














 

Proserpine. Reine d’enfer, impé­rieuse, chaste, fière, infer­nale, pluto­nienne, odieuse, cruelle, horrible, stygienne, envieuse, trois-têtue, sici­lienne, ravie, aver­nale.

Les poètes fabu­leu­sement racontent, que Proser­pine (sous le nom de laquelle les Mytho­logiens entendent la Lune) fut fille de Jupiter et de Cérès, que Pluton ravit comme elle s’amusait à cueillir des fleurs.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 220v° [Gallica, N0050715_PDF_447]
(texte modernisé).

[Voir aussi Hécate et Cynthienne, Diane, Dictynne, Phœbe.]























Proserpine. Roine d’enfer, impe­rieuse, chaste, fiere, infer­nale, pluto­nienne, odieuse, cruelle, horrible, stygienne, enuieuse, troi-testue, sici­lienne, rauie, auer­nale.

Les poetes fabu­leu­sement racontent, que Proser­pine (soubs le nom de laquelle les Mytho­logiens entendent la Lune) fut fille de Iupiter & de Ceres, que Pluton rauit comme elle s’amusoit à cueillir des fleurs.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 220v° [Gallica, N0050715_PDF_447]
(texte original).

[Voir aussi Hecate et Cynthienne, Diane, Dictynne, Phœbe.]