««« Hé­cate »»»

« Hé­cate » dans :
Jo­delle
~ Des astres, des forêts…

~#~














 

Hécate. Sacrée, dianire, garde d’Averne, triple.

Diane était ainsi dite parce qu’on lui immo­lait cent victimes, et ce sacri­fice était nommé Héca­tombe : Elle est aussi appe­lée triple, pour les trois souve­rai­ne­tés qu’on lui attri­bue, étant au ciel la Lune, en terre Diane, et aux enfers Proser­pine : Ou bien pour autant qu’elle a eu trois têtes, assa­voir la dextre de cheval, la senestre de chien, et celle du milieu d’un homme sauvage.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 123v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_253]
(texte modernisé).

[Voir aussi Cynthienne, Dictynne, Phœbe.]






















«««  #  »»»

Hecate. Sacree, diamire [sic], garde d’Auerne, triple.

Diane estoit ainsi dicte parce qu’on lui immo­loit cent victimes, & ce sacri­fice estoit nommé Heca­tombe : Elle est aussi appel­lee triple, pour les trois souue­rai­ne­tez qu’on lui attri­bue, estant au ciel la Lune, en terre Diane, & aux enfers Proser­pine : Ou bien pour autant qu’elle a eu trois testes, assa­uoir la dextre de cheual, la senestre de chien, & celle du meilleu [sic] d’vn homme sauuage.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 123v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_253]
(texte original).

[Voir aussi Cynthienne, Dictynne, Phœbe.]